L’astrologie universelle : un résumé de l’histoire

L’astrologie est un instrument que les hommes utilisent pour prédire l’avenir ou pour interpréter des événements proches. Elle se base notamment sur l’observation et l’analyse des astres. En effet, les pratiquants de cette croyance prétendent qu’il y a une relation étroite entre les configurations célestes et les affaires humaines. Mais savez-vous que cette pratique a déjà existé depuis des millénaires ? Zoom sur l’origine et l’évolution de l’astrologie.

Le début de l’astrologie : la fascination des hommes pour les étoiles

Les hommes ont toujours été fascinés par les étoiles depuis le début de l’humanité. Pendant l’antiquité, des prêtres spécialistes et certaines civilisations l’ont utilisé pour prendre des décisions ou pour répondre à un doute. D’autres ont même associé les planètes avec les divinités. Cependant, de nombreux prophètes ont aussi contesté cette pratique divinatoire, et l’ont associé à une croyance démoniaque. Tel est le cas de Moïse, qui a véritablement interdit la pratique de toute divination, et bien sûr de l’astrologie. Malgré tout, cela n’a pas empêché l’astrologie de persister. De nouvelles découvertes comme l’horoscope sont même apparus un peu plus tard. Pour interpréter les signes du zodiaque et pour bénéficier d’une astrologie gratuite, vous pouvez passer sur des sites spécialisés.

L’apparition des premiers horoscopes

La fascination des hommes pour les étoiles les a poussés à approfondir davantage le monde des astres. C’est pourquoi, vers le Ve siècle avant cette ère, le premier horoscope est apparu. Pour rappel, l’horoscope est une pratique de prédilection, basée sur la position du soleil, des planètes et des astres. Il est réparti en 12 signes du zodiaque, qui sont catégorisés en fonction de la date de naissance d’un individu. En d’autres termes, chaque personne est associée à un signe du zodiaque, et celui-ci peut avoir une influence sur son comportement, sa relation avec autrui et sa personnalité.

Les premiers textes relatifs à l’horoscope ont été découverts à Babylone. Mais sa vulgarisation ne s’est vraiment réalisée qu’à partir du XVe siècle, au moment où on a inventé l’imprimerie.

L’astrologie ou bien le zodiaque a connu un certain revers, durant la Renaissance. L’église, qui était très puissante à l’époque, interdisait formellement à ses adeptes la pratique de l’astrologie. Selon elle, il ne servirait à rien de prier Dieu si l’on continuait à effectuer ce genre de croyance. Et pourtant, dans l’aristocratie, on pouvait toujours voir des privilégiés qui faisaient recours à des astrologues, comme le roi Louis XI, par exemple.

Le nouvel âge et l’avenir de l’astrologie

Au début du XXe siècle, plus précisément en 1920, l’astrologie se hisse enfin dans la culture populaire. On publie alors des prévisions d’horoscope quotidien. En 1960, le mouvement « new age » est même apparu, ce qui a engendré la mixture de plusieurs croyances dans l’astrologie : l’hindouisme, le christianisme, le bouddhisme, etc. Tout ceci a forgé la nouvelle identité de l’astrologie, telle qu’on la connaît aujourd’hui.

L’astrologie actuelle est devenue comme une sorte de guide pour se connaître davantage ou pour comprendre le fonctionnement des autres individus. Elle aide également à deviner les événements futurs, ainsi que l’évolution de notre monde. Et en parlant d’avenir, des astrologues prétendent qu’on entrerait bientôt dans l’ère du Verseau, d’ici à une cinquantaine ou centaine d’années. Cette période serait notamment marquée par le renforcement de la paix, de la lumière et de l’harmonie. En effet, la planète Jupiter s’alignerait avec Mars ce jour-là et la lune serait dans la septième maison, ce qui entraînera un certain équilibre dans l’univers et le monde qui nous entoure.

Pour l’instant, aucune étude scientifique n’est arrivée à démontrer la véracité de cette thèse, ni même de l’astrologie en général. Quoi qu’il en soit, elle continue de façonner la vie de nombreuses personnes, et même, à les diriger. Et cela ne risque d’ailleurs pas de s’arrêter dans les années à venir.